Choix de lexique

Moteur d’analyse puissant avec la possibilité de choisir son lexique pour l'orthographe : 

Il y a 3 choix possibles selon votre style, vous êtes :

Pour la tradition ?

Orthographe usuelle : 

Elle conserve les graphies traditionnelles quant aux accents et traits d’union que l’usage a tendance à simplifier ou moderniser. Elle conserve également le genre masculin pour les professions et les titres (un écrivain, un médecin).

Pour le féminin ?

Orthographe usuelle féminisée :

Elle applique la féminisation des titres et fonctions (une assureuse, une bâtonnière, une ministre).

Pour la rectification ?

Orthographe rectifiée :

Elle propose d’harmoniser la langue en corrigeant quelques anomalies et en gommant quelques incohérences (boursouflure s’écrira boursoufflure avec deux « f » comme souffler — le verbe céder au futur s’écrira comme il se prononce : je cèderai au lieu de : je céderai).

De quoi s'agit-il ?

Le Conseil supérieur de la langue française, avec l’Académie française, a proposé une réforme modérée de l’orthographe qui est parue au Journal officiel du 6 décembre 1990.
Depuis cette date, les nouvelles graphies sont recommandées, sans être obligatoires.

Le but de cette réforme est avant tout d’harmoniser la langue, de corriger quelques anomalies ou de gommer certaines incohérences.

Ses rectifications portent essentiellement sur :
Une graphie et une accentuation plus conformes à la prononciation :

- ognon (et non : oignon), je cèderai (et non : je céderai), règlementaire (et non :  réglementaire), cèleri (et non : céleri), cigüe (accent sur le « u » prononcé et non : ciguë).

Une simplification orthographique :
- nénufar (au lieu de : nénuphar), prudhommal (au lieu de : prud'homal), à clochepied (au lieu de : à cloche-pied), autostop (au lieu de : auto-stop), barbapapa (au lieu : de barbe à papa).

Des accords réguliers au lieu de l'invariabilité :
- des aide-mémoires, des casse-têtes.

Une harmonisation des mots d’une même famille :
- boursoufflure, avec deux « f » comme souffler,
- charriot, avec deux « r » comme charrette,
- imbécilité, avec un seul « l » comme imbécile. 

Ces recommandations portent sur environ deux mille cinq cents mots de notre langue et sont présentes dans nos logiciels depuis 2002.

Ces options se trouvent dans les préférences de ProLexis/Analyse Standard et dans Orthographe :

Choix de lexique